« Il faisait partie du tas de corps » : le témoignage bouleversant de l’oncle d’une victime de Millas

Ce jeudi, un bus scolaire a été percuté par un train régional sur un passage à niveau, à hauteur de la commune de Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Quatre enfants sont morts et vingt personnes ont été sérieusement blessées. L'oncle de l'une des victimes s'est confié sur les ondes de FranceInfo.

Son témoignage est bouleversant, presque insoutenable tant il fait part de la violence du choc qui a coûté la vie à quatre enfants et blessé grièvement une vingtaine de personnes. Ce jeudi 14 décembre, un bus scolaire a été percuté par un train régional sur la commune de Millas (Pyrénées-Orientales). La collision a été d'une violence inouïe, entraînant le décès de quatre collégiens et de nombreux blessés, dont dix d'entre eux sont en urgence absolue. 

Parmi les victimes identifiées, Loïc, 11 ans. Son oncle a témoigné du drame sur FranceInfo. "On nous a annoncé à 1h28 du matin qu'il faisait partie du tas de corps, parce qu'ils ne peuvent pas encore les reconstituer, explique Philippe, en larmesOn nous annonce qu'il est décédé." 

"On nous dit qu'il faut aller dehors prendre l'air, c'est ça une cellule psychologique", s'agace l'oncle de Loïc, qui dénonce le manque d'accompagnement psychologique après l'annonce de la mort de son neveu. "Rien, il n'y a pas d'autre mot que : rien. C'est juste annoncé de but en blanc, comme à la télé, comme dans un film : 'nous avons le regret de vous annoncer que votre fils est décédé dans un accident d'autocar'."

Après cette terrible annonce, Philippe s'est immédiatement rendu sur les lieux de l'accident avec les parents de Loïc. "On a pris une voiture, tout le monde se démerde, c'est horrible de faire ça", soupire l'oncle, bouleversé.

Rubriques

Société