Il assassine une auto-stoppeuse pour "l'expérience"

"Elle m'a dit qu'elle ne voulait pas mourir", a confié le suspect aux enquêteurs...

Jeudi dernier, Mathieu D., 23 ans, s'est rendu de lui-même dans un commissariat de Montélimar, dans la Drôme, pour avouer le meurtre d'une auto-stoppeuse. Face à des policiers médusés, le jeune homme a expliqué avoir fait monter dans sa voiture une jeune femme, quelques jours plus tôt.

"Elle avait 30-35 ans, de type européen, un physique et une tenue banals", a-t-il détaillé, avant de poursuivre son récit macabre. Le jeune homme a raconté qu'après avoir pris sa victime en auto-stop, ils sont arrivés ensemble à Sommières, une ville du Gard où elle lui avait demandé de la déposer. Ils ont alors dîné tous les deux, puis ils se sont rendus sur les hauteurs de la ville "pour prendre l'air". C'est à ce moment-là que la jeune femme lui aurait demandé de la laisser. 

"Elle m'a dit qu'elle ne voulait pas mourir"

Mathieu D. explique s'être saisi d'une dague de chasse présente dans son véhicule puis, malgré les supplications de la jeune femme, l'avoir frappée "plusieurs fois, à la carotide, à la tête puis une au cœur". "Quand j'ai pensé qu'elle était morte, je suis reparti."

Pourquoi a-t-il commis un tel geste ? Le jeune homme confie avoir agi "pour l'expérience, le fait de savoir ce que cela fait d'ôter la vie". "En fait, ça ne m'a pas fait plaisir, j'ai trouvé ça très neutre. Alors, cela ne valait pas le coup de recommencer. Mais comme c'était fait et qu'elle allait être découverte, j'ai préféré prendre les devants", a conclu Mathieu D.

Sur les indications du suspect, le corps de la victime a été retrouvé dans un terrain vague. Mathieu D. a été mis en examen pour assassinat.

Rubriques

Société