L'homme, qui avait enlevé sa petite fille pour l'emmener avec lui faire le jihad en Syrie, a été condamné à 10 ans de prison au terme de son procès. 

Interpellé en 2014, Hamza Mandhouj, parti faire le jihad avec sa petite fille de 18 mois, vient d'être condamné à une peine de 10 ans de prison ferme. Le Franco-Tunisien de 29 ans était jugé par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir rejoint, en 2013, un groupe jihadiste en Syrie en emmenant avec lui sa petite fille, soustraite à sa mère.

L'homme a été condamné ce mardi pour "association de malfaiteurs à visée terroriste" et "soustraction d'enfant par ascendant". Sa peine de 10 ans d'emprisonnement a été assortie d'une période de sûreté de 5 ans. "Tout au long de mon séjour en Syrie, je m'occupais de ma fille", a souligné Hamza Mandhouj lors de son procès. Ancien vendeur sur les marchés du Rhône, il explique avoir songé à partir faire le jihad lorsque son épouse et lui, séparés depuis plusieurs mois, divorcent officiellement. 

"Je me suis dit que j'allais être privé de ma fille, j'ai craqué", explique le prévenu. "J'ai fait un passeport à ma fille pour partir en Turquie". Son épouse, qui le savait radicalisé, avait caché le premier passeport de leur fille chez sa mère, craignant qu'il ne l'emmène avec lui dans un pays musulman. Une précaution qui n'aura servi à rien puisque le second passeport obtenu, Hamza Mandhouj ne ramènera pas l'enfant à sa mère le 14 octobre 2013. Il prend alors la direction de la Turquie, puis gagne la Syrie avec sa fillette pour s'enrôler dans le groupe islamiste Forsane Alizza.

Il aura fallu l'intervention de la mère elle-même pour que la fillette soit de retour en France, fin août 2014. Dix mois après leur séparation, l'enfant avait été déposé dans un hôtel à la frontière syrienne par son père, finalement convaincu par les arguments de son ex-épouse. Ce dernier sera interpellé par la suite. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !