Le Hamas appelle à "une nouvelle intifada" suite à l'annonce de Trump sur Jérusalem

Suite à l'annonce de Trump de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël, le mouvement islamiste Hamas a appelé, ce jeudi, à lancer une "nouvelle antifada".

Donald Trump, seul contre tous. Sa décision, prise cette semaine, de rapatrier l'ambassade des États-Unis en Israël à Jérusalem a provoqué l'indignation du monde musulman, mais pas seulement. Car tous craignent un regain de violences sans précédent dans cette région du monde sous haute tension.

Faisant fi d'années de prudence diplomatique de ses prédécesseurs concernant ce dossier épineux, le président des États-Unis a décidé, malgré les mises en garde, que l'ambassade américaine se trouverait désormais à Jérusalem, ville sainte que les Israéliens et les Palestiniens se disputent depuis des décennies.

L'annonce de Trump, qui ne pouvait que déclencher la colère du Hamas, a entraîné une réaction immédiate et sans appel du chef de ce mouvement islamiste, Ismaïl Haniyeh. Lors d'un discours prononcé depuis la bande de Gaza, ce dernier a appelé à "une nouvelle intifada". "On ne peut faire face à la politique sioniste soutenue par les États-Unis qu'en lançant une nouvelle intifada", a-t-il lancé. 

Le leader du Hamas a également exigé de l'autorité palestinienne qu'elle se retire des Accords d'Oslo.

Rubriques

Société