Gros incendie à Rouen

Jeudi 26 septembre, vers 2h40 du matin, les secours ont reçu l’alerte. Un incendie s’est déclaré dans un bâtiment de l’usine Lubrizol, à Rouen. 200 hommes et plus de 60 véhicules se sont mobilisés pour maîtriser le feu, particulièrement violent.

“Le feu n’est pas circonscrit. Le dispositif monte en puissance. J’attends des renforts nationaux”, explique un responsable des pompiers. Le feu s’est déclaré dans un bâtiment de l’usine Lubrizol, qui conçoit des additifs pour lubrifiants, mais les personnes se trouvant sur le site, classé “Seveso seuil haut”, ont été évacuées, ainsi que dans un périmètre de 500 mètres tout autour. Le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, a même demandé aux habitants de 12 villes alentours, notamment Rouen, de rester chez eux par précaution. Tous les établissements scolaires sont fermés ce jeudi.

Selon Pierre-André Durand, un “spectaculaire panache de fumée domine toute l’agglomération”. La fumée noire serait dûe à la présence “d’hydrocarbures” et serait “forcément anxiogène”. Heureusement, les “premières analyses n’ont pas fait apparaître de toxicité aiguë sur les principales molécules que nous suivons, ce qui est plutôt rassurant”. Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a renchéri : “Nous n’avons pas d’élément qui permette de penser qu’il y a un risque lié aux fumées”.

Rubriques

Société