Grève SNCF : une "journée noire" annoncée

Ce mardi 03 avril marque le début d'une longue période de grève pour la SNCF, mais également pour d'autres secteurs : il est en effet prévu que sur trois mois, les salariés feront grève par intermittence. 

Transports ferroviaires, aériens, ramassage des déchets, ou encore universités : de nombreuses grèves sont annoncées pour ce mardi, décrit comme une "journée noire". 

Une grève contre la réforme ferroviaire

Une nouvelle grève est en cours depuis celle du mois de mars, menée par les syndicats de la SNCF pour lutter contre le projet de réforme ferroviaire du gouvernement qui, selon eux, "vise à détruire le service public ferroviaire par pur dogmatisme idéologique". Plusieurs autres secteurs sont également concernés par le mouvement : les transports aériens, l'énergie, les universités, et le ramassage des déchets. 

Hausse du taux de gréviste

Du côté de la SNCF, le nombre de grévistes est en hausse par rapport à la dernière grève du 22 mars : il y aurait "48% de cheminots, et 77% de conducteurs" selon Le Parisien, alors qu'il n'y avait que 35,4% cheminots en mars. La SNCF a ainsi annoncé que le trafic subirait de nombreuses perturbations : il n'y aurait qu’"un TGV sur huit" de prévu sur les grandes lignes, et certaines lignes seraient carrément fermées. Du côté des régionaux, "un TER et un Transilien sur cinq sont annoncés" selon le Nouvel Obs, et "certaines branches ne seront pas desservies". 
Concernant le transport aérien, Air France prévoit "d'assurer 75% des vols". 

Selon les quatre syndicats représentant la société de transports ferroviaires, les grèves vont poursuivre jusqu'au 28 juin, par intermittence en ayant lieu deux jours sur cinq. De son côté, le gouvernement ne compte pas céder face à cette grève, qu'il considère comme non justifiée

Rubriques

Société