Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nantes... dans de nombreuses villes françaises, le 12 septembre sera une journée de protestation. Les manifestations sont organisées par la CGT, Solidaires et la FSU et verront également participer les fédérations et unions départementales FO et CFE-CGC, ainsi que l'Unef et plusieurs autres organisations de jeunesse.

180 manifestations, 4.000 appels à la grève... le président n'a même pas commencé ses réformes sur le Code du travail qu'il va déjà devoir faire face, mardi 12 septembre, à une mobilisation sociale de grande ampleur.

Bien que la réforme du Code du travail concerne surtout le secteur privé, des acteurs de la fonction publique ont appelé à la mobilisation à l'instar de la CGT, Solidaires ou encore la FSU. Cette dernière a appelé tous les fonctionnaires à se rassembler pour oeuvrer à "la construction d'une journée d'action, la plus unitaire possible au mois d'octobre". Les fédérations FO couvrant la Fonction publique hospitaliière et la fonction publique territoriale seront également de la partie, "sous le signe de la résistance syndicale contre toutes les attaques subies", à savoir "le gel du point, la hausse de la CSG, le rétablissement du jour de carence, les coupes budgétaires sur les collectivités et établissements, les attaques portées contre le statut des fonctionnaires".

Côté transports, la circulation des trains risque d'être perturbée ; la CGT-cheminots et SUD-rail ont eux aussi appelé à la grève contre les ordonnances à venir, qui selon eux vont fragiliser les droits des salariés et faciliter les restructurations. L'usac-CGT appelle également à s'opposer au "démantèlement du code du travail". Dans le secteur aérien, Air France a déposé un préavis de grève pour le 12 septembre, précisant qu'il est "trop tôt pour se prononcer sur l'impact éventuel de ce mouvement sur le programme de vol de la compagnie".

Enfin, dans le secteur pétrolier, la FNIC-CGT affirme que pas une goutte de produit pétrolier ne doit sortir de nos raffineries, de nos dépôts". de même, l'alliance Unsa - CFE-CGC Énergies appelle à rejoindre le mouvement de grève en indiquant que les salariés des industries électriques et gazières "seront directement touchés demain"

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !