Grève 2018 : Mobilisation des cheminots et des fonctionnaires contre le gouvernement

Le trafic SNCF est très perturbé en ce jeudi 22 mars : les fonctionnaires et cheminots ont décidé de se mobiliser afin de rejeter les projets de réforme du gouvernement. 

Cheminots, fonctionnaires, syndicats... Tous ont décidé de faire grève afin de mettre en avant leurs revendications face au gouvernement

Mobilisation : le premier test social du gouvernement

Ce jeudi 22 mars, syndicats, cheminots et fonctionnaires ont décidé de ne pas se laisse faire face au gouvernement. Sept syndicats de la fonction publique ont été les précurseurs de cette journée de grève pour environ 140 manifestants prévus, et demandent un meilleur pouvoir d'achat. Les cheminots, quant à eux, ont choisi de se faire entendre afin de protéger "l'avenir du rail" et de contester la réforme ferroviaire à venir. C'est ainsi que le trafic SNCF a été bloqué pour la journée, la compagnie incitant les voyageurs à avoir recours au covoiturage : 40% des TGV seront en service, seulement la moitié des TER, et 30% de train sur la région Ile-de-France. Les transports en ville tels que bus, trams et métros ne devraient pas être perturbés. 

Un combat "pour l'intérêt général"

Les manifestations se dérouleront à Paris, et tous se retrouveront place de la Bastille. Les cheminots, accompagnés d'une douzaine de partis de gauche, partiront de leur côté gare de l'Est, tandis que les fonctionnaires auront pour point de départ Bercy.

Malgré l'importance de cette grève, le gouvernement a annoncé sa "très grande détermination à poursuivre les transformations" pour le pays, "parce que la politique de transformation du pays menée dans tous les secteurs correspond au vœu profond des Français et qu'ils ont confié ce mandat à Emmanuel Macron" a déclaré le porte-parole Bruno Roger-Petit.

Rubriques

Société