Ce mardi, l'ensemble des syndicats de la fonction publique ont appelé à une grève générale afin de protester contre les mesures prévues par le gouvernement. Une première depuis 10 ans.

Ce mardi 10 octobre, ils ont étaient, d'après les premières estimations, entre 55.000 et 100.000 manifestants à battre le pavé en signe de protestation contre les mesures annoncées par l'exécutif concernant la fonction publique, à savoir le gel du point d'indice sur lequel sont annexés les salaires, la hausse de la CSG, le rétablissement du jour de carence et la suppression de 120.000 postes.

  • D'après les chiffres du ministère de l'Éducation nationale, près de 20% des enseignants du primaire se sont mis en grève, contre 16% dans le second degré. 
  • Une forte mobilisation qui a également impacté de nombreux services publics et bloqué plusieurs lycées, notamment à Paris.
  • Alors qu'aucune perturbation n'a été relevée à la SNCF, 30% des vols ont été annulés sur l'ensemble du territoire.
  • Selon les premières estimations de l'AFP, plus de 100.000 manifestants, dans 26 villes, ont répondu présents à l'appel commun des neuf syndicats de la fonction publique. Les autorités avancent pour leur part le chiffre de 55.000.
  • Plusieurs incidents ont éclaté en marge de la manifestation parisienne. Une agence bancaire a ainsi été saccagée, tandis que deux entrées de lycées ont été incendiées.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !