Le gouvernement va durcir le contrôle des chômeurs

D'après "Le canard Enchaîné", le gouvernement s'apprête à considérablement durcir les règles de contrôle des demandeurs d'emploi...

Selon Le canard Enchaîné, les chômeurs inscrits à Pôle Emploi vont faire l'objet d'un contrôle accru. Leurs allocations chômage pourraient ainsi être réduites de 50% durant deux mois, voire être totalement supprimées en cas de recherches insuffisantes ou bien de refus consécutifs de deux offres d'emploi "raisonnables". Des sanctions évoquées dans une note confidentielle du ministère du Travail, à laquelle le journal a eu accès. 

D'après cette note, certains demandeurs d'emploi qui refusent une formation, deux offres de postes jugées "raisonnables" ou bien encore qui ne font pas de recherches pour trouver du travail, pourraient bien voir leurs indemnités chômage réduites de moitié pendant deux mois, voire entièrement supprimées. 

Un rapport d'activité mensuel devra être fourni

Actuellement, un chômeur peut voir son allocation réduite de 20% s'il ne fait pas assez de recherches pour retrouver un travail ou bien s'il refuse une formation. Si ces manquements se répètent, alors l'allocation chômage peut être réduite de 50% pendant deux à six mois, puis être éventuellement définitivement supprimée. Les indemnités chômage peuvent également être suspendues pendant deux mois si le demandeur d'emploi refuse deux fois de suite une offre de travail "raisonnable" et être supprimée définitivement s’il persiste dans ce refus.

D'après la note du gouvernement, chaque demandeur d'emploi devra maintenant remplir un rapport d'activité mensuel dans lequel il renseignera les démarches entreprises pour favoriser son retour à l'emploi.

Rubriques

Société