Les dégâts à l'Arc de Triomphe

Ce 1er décembre, journée de mobilisation des gilets jaunes, c'est un symbole majeur de l'Histoire de la République qui a été saccagé : l'Arc de Triomphe. 

Les affrontements terribles qui ont eu lieu entre les gilets jaunes parmi lesquels de très nombreux casseurs se trouvaient, et les forces de l'ordre, ont duré du petit matin jusque tard ce samedi 1er décembre. Certains casseurs sont même parvenus à grimer jusqu'au sommet de l'Arc de Triomphe et à y pénétrer, pour tout saccager à l'intérieur. Les images, désolantes, font le tour de la planète. Et pour cause, les casseurs s'en sont pris à un emblème de la République française et de l'Histoire de France, devenue un symbole de la colère populaire.

Comme le montrent les images du président des musées nationaux, Philippe Bélaval, les dégâts sont considérables. Plusieurs statues ont été brisées, dont une Marianne. Les boutiques et autres pièces servant à commémorer les soldats morts pour la France ont également subi des dégradations majeures. 

Un saccage largement critiqué par les politiques, d'autant plus que ce bâtiment qui abrite la tombe du Soldat inconnu a aussi été dévasté à l'extérieur, où sa façade est recouverte de graffitis. 

 

Rubriques

Société