« Gilets jaunes eh, faut danser petit »

Lors d’une manifestation des « Gilets jaunes » un policier a giflé des manifestants lors de la mobilisation du 1er mai.

Ce jeudi 19 décembre, le brigadier-chef a été condamné à quatre mois de prison après quatre longues heures de procès. Le policier s’est excusé auprès du manifestant pour son comportement.

La scène s’est déroulée lors d’une manifestation le 1er mai 2019 sur le boulevard Montparnasse à Paris. Le policier avait insulté un participant en le traitant de « connard » avant de poser la main sur Yohann, qui était également venu ce jour-là manifester.

Cette altercation a été filmée et diffusée sur la toile. Dans la vidéo, on pouvait également apercevoir un membre du CRS lancer un pavé dans la foule. Heureusement aucun manifestant n'a été touché. Ce dernier s’est retrouvé condamné à deux mois de prison avec sursis, à la suite de cet acte de violence injustifiable.

Le brigadier-chef a tenu à s’exprimer sur la situation : « Il y a un individu qui me crie dessus, je veux le canaliser. Il met en doute mon autorité. Je dois rentrer en contact physique avec lui. J’aurais dû le saisir et au lieu de ça je l’ai giflé. Il y a une part de colère dans mon geste. Je n’ai jamais eu l’intention de le blesser ni de l’humilier ».

Rubriques

Société