Gérald Darmanin accusé de viol : une pétition de féministes réclame sa démission

Ce dimanche, des féministes ont lancé une pétition pour demander au Premier ministre de démettre de ses fonctions Gérald Darmanin, accusé de viol. 

« Monsieur le Premier ministre, quand un ministre est mis en cause pour viol, il ne peut pas rester au gouvernement », écrivent quatre militants féministes, Madeline Da Silva, Elliot Lepers, Clara Gonzales et Marie Cervetti, dans une pétition lancée ce dimanche 28 janvier et qui sera remise au Premier ministre Edouard Philippe. Les militantes féministes demandent à ce que le ministre des Comptes publics, visé par une enquête préliminaire pour viol, soit démis de ses fonctions. 

Dans leur pétition, le collectif de féministes fait valoir que Richard Ferrand, François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard ont été « immédiatement poussés vers la sortie » lorsqu’ils ont été mis en examen, pour le premier, de favoritisme dans une affaire immobilière, et pour les trois autres, concernant des emplois fictifs au Modem.

« Être visé par une enquête préliminaire pour un crime sexuel serait donc moins grave ? » demandent les auteurs de la pétition alors que ce samedi, Matignon a fait savoir à l'AFP que Gérald Darmanin conservait toute la confiance du gouvernement suite à sa mise en examen pour viol. Viol que le ministre des Comptes publics conteste fermement.

Les militants féministes rappellent que le gouvernement veut « faire de la lutte contre les violences la priorité de son quinquennat ». « Comment y parvenir si un de leurs ministres est accusé de viol ? » questionnent-ils. 

Les quatre militants demandent en conclusion « à Edouard Philippe de mettre fin aux fonctions de Gérald Darmanin pour que la justice et le gouvernement puissent faire sereinement leur travail ».

Rubriques

Société