France Télécom condamné

La société française de télécommunications a été condamnée, ce vendredi 20 décembre, à une amende de 75 000 euros par le tribunal correctionnel de Paris.

Les trois dirigeants de la firme dont l’ancien PDG, Didier Lombard, ont été reconnus coupables et ont été condamnés respectivement à un an d’emprisonnement dont huit mois avec sursis pour harcèlement moral institutionnel. Ces derniers devront la somme de 75 000 euros d’amende ainsi que 5 millions d’euros de réparation aux 150 victimes qui se sont portées civiles dans cette affaire. En effet, une enquête avait été ouverte concernant une vague de suicides au sein des employés de l’entreprise.

La présidente de France Télécom a rendu son verdict et a déclaré : « Loin de se réduire à un conflit individuel, le harcèlement moral peut avoir ses racines profondes dans l’organisation du travail et dans les formes de management ».

C’est la première fois, en France, qu’un tribunal reconnaît la notion d’harcèlement moral auprès d’une entreprise et qu’il condamne ce comportement inacceptable.

Rubriques

Société