Dans son rapport annuel, la Cour des comptes se félicite de l'extension de l'obligation vaccinale, mais estime que la France doit redoubler d'efforts pour rétablir la confiance des Français envers la vaccination. 

Pour la Cour des comptes, le passage de trois à onze vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018 était une mesure "nécessaire". Dans leur rapport public annuel, au chapitre intitulé "La politique vaccinale : un enjeu de santé publique, une confiance à conforter", les Sages jugent que les mesures d'incitation à la vaccination ne sont pas encore suffisantes. 

Plus précisément, elle estime que l'extension vaccinale obligatoire est une "clarification nécessaire", mais qu'elle doit "impérativement s'inscrire dans une stratégie d'ensemble plus large pour conforter durablement la confiance". Ainsi, les Sages prônent entre autres l'extension du carnet de vaccination électronique qui permettrait d'avoir un "outil informatisé de suivi du statut vaccinal".

La Cour des comptes demande également à la France de faire un effort pour lutter contre la défiance des Français vis-à-vis des vaccins, en menant des campagnes de sensibilisation notamment sur les réseaux sociaux. "Les plans successifs visant à relancer la politique vaccinale n'ont débouché que sur des mesures partielles, mal coordonnées, insuffisantes pour renforcer suffisamment l'adhésion vaccinale", dénonce-t-elle.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !