Un footballeur de Mondeville pète les plombs sur le terrain

Ce samedi, les U19 du Bayeux FC étaient proches de battre 2 à 1 le leader de leur championnat, lorsqu'un carton rouge est venu mettre le feu au poudre...

Ce samedi 14 avril, les U19 du Bayeux Football Club étaient tout proches de remporter le match contre le leader de leur championnat Honneur, l'USON Mondeville, lorsque le match a été arrêté à la 85e minute suite à un carton rouge, consécutif à un premier carton jaune, qui a littéralement mis le feu aux poudres sur le terrain et entraîné "un triste épisode", comme le décrit Jérémy Lecouturier, éducateur depuis 13 ans au Bayeux Football Club. 

À la 85e minute, Mondeville venait de réduire le score 2 à 1 avec un penalty, lorsque son meneur de jeu a écopé d'un carton rouge pour avoir insulté une nouvelle fois les Bayeusains, explique l'éducateur local qui précise : "Le joueur visiteur pète les plombs et met un coup de poing à mon gardien."

Le gardien de but perd alors connaissance. « Trois autres joueurs de Mondeville s’en sont pris aux miens, ainsi qu’aux parents et dirigeants qui sont entrés sur le terrain pour calmer le jeu ». L'un des dirigeants a dû être recousu à l'arcade et d'autres souffrent de nombreuses contusions. Quant au gardien bayeusain, il ne se souvenait de rien à sa sortie de l'hôpital.

« On est tous choqués moralement. On va partager un repas et parler de tout ça. On en a besoin. Ce qui est bien, c’est qu’on ne joue pas samedi, notre prochain adversaire ayant souhaité reporter le match », ajoute Jérémy Lecouturier, qui insiste sur le fait que cette affaire est très grave. « Heureusement que les gendarmes sont arrivés très vite. Mais eux aussi ont pris des coups. L’instigateur de la bagarre mesure près de 2 m. C’est une force de la nature. J’ai rapidement dirigé mes joueurs vers le vestiaire, mais ils ont été suivis ».

L'éducateur regrette également « que le coach, les dirigeants et les accompagnateurs mondevillais n’aient rien fait pour maîtriser leurs joueurs. Le club de Mondeville n’a même pas pris de nouvelles de nos joueurs ».

Rubriques

Société