Lissana, qui souffrait d'une violente fièvre, avait d'importantes difficultés à respirer. Appelé par les parents, le Samu ne s'était pas déplacé. Aujourd'hui, la famille de la petite fille de 3 ans porte plainte.

Lissana, 3 ans, est décédée le 31 janvier dernier des suites de ce qui s'apparentait à une banale grippe. Face à ses difficultés à respirer, la famille de la fillette avait appelé le Samu, qui ne s'était pas déplacé. Les parents de l'enfant ont décidé de porter plainte, rapporte France Bleu Pays de Savoie, afin de "comprendre ce qui s'est passé". En d'autres termes, les proches de la fillette veulent pouvoir accéder au compte-rendu de l'autopsie ainsi qu'au scanner et à la prise de sang qui ont été réalisés juste après son décès.

Dimanche 28 janvier, la petite fille de 3 ans est prise d'un violent accès de fièvre. Amenée à l'hôpital d'Aix-les-Bains, en Savoie, un médecin l'examine et rassure ses parents. "Il a dit qu'il ne fallait pas s'inquiéter, que dans trois jours tout irait mieux", rapporte dans Le Parisien le grand-père de la fillette.

Mais l'après-midi même, l'état de Lissana empire. Le lundi matin, la fièvre de l'enfant n'est toujours pas retombée et elle a du mal à respirer. Dans la nuit de lundi à mardi, aux alentours de 02h30 du matin, les parents de Lissana, craignant le pire, appellent le Samu. Malgré une fièvre de 40° et un état "semi-comateux" décrit par les parents, le service d'urgence refuse de se déplacer, arguant qu'il n'y "aucune urgence". 

Désespérés, les parents de la fillette l'emmènent alors par leurs propres moyens aux urgences d'Aix-les-Bains. Malheureusement, les urgentistes n'arriveront pas à la réanimer et Lissana décédera une heure après son admission à l'hôpital. 

Aujourd'hui, la famille veut comprendre ce qui a motivé le Samu à juger que l'état de leur enfant ne relevait pas d'une urgence. "Je ne sais pas à quoi sert le Samu. S'il ne se déplace pas dans ces cas-là, quand se déplace-t-il?", s'interroge le grand-père de Lissana dans les colonnes du Parisien. 

Pour l'instant, le Samu et l'hôpital d'Aix-les-Bains refusent de commenter cette affaire. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !