Une figure de l’islamisme radical en Belgique arrêté dans le Nord de la France

Soupçonné d’avoir séjourné en Syrie, un imam franco-syrien a été interpellé dans le nord de la France.

Fondateur du Centre islamiste belge

Un imam radical a été arrêté le 27 mars dans le Nord de la France, selon l’AFP. Figure d’un ancien foyer islamiste de Molenbeek en Belgique, il a été mis en examen par un juge antiterroriste. Agé de 72 ans, le cheikh Bassam Yassim a été interpellé suite à un arrêt émis quelques jours plus tôt par un juge d’instruction parisien.

L’homme est notamment connu pour être le fondateur du Centre islamiste belge, composé d'une cellule de recrutement pour le djihad en Afghanistan, en Irak et en Syrie.

Déjà condamné en Italie  

Selon la RTBF, il est également présenté comme étant un haut-lieu du fondamentalisme religieux à Bruxelles. Dans un autre dossier terroriste, l’imam avait en effet été emprisonné en Italie avec un jeune français converti, en 2009. Ils avaient ensuite été blanchis en 2012 et avaient pu rentrer en Belgique en juillet. Suite à quoi, il avait rejoint le combat djihadiste en Syrie l’année suivante.

Il est réapparu dans le viseur de la justice française le mois dernier suite à l’arrestation d’un djihadiste français qui avait rejoint la Syrie, pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle » et « au regard des relations que les deux hommes sont susceptibles d'avoir entretenues ».

Son fils à la tête d'une brigade islamiste

Ce Syrien était venu étudier en France dans les années 60 et avait obtenu la nationalité française suite à son mariage.

Son fils, Abdelrahman Ayachi, est à la tête d'une brigade islamiste, les Faucons du Sham. 

Rubriques

Société