Des femmes témoignent de viols et agressions sexuelles à l'Unef

Seize militantes de ce syndicat étudiant affirment être victimes de harcèlement sexuel et même de viols pour certaines. En novembre dernier, 83 militantes de l'Unef dénonçaient les mêmes abus dans une tribune publiée par Le Monde. 

L'Unef se retrouve accablé par de nouveaux témoignages de femmes, qui dénoncent les violences sexuelles qui régneraient au sein de ce syndicat étudiant. Seize d'entre elles témoignent dans Libération de harcèlement sexuel, d'agressions sexuelles et de viols qui auraient été commis entre 2007 et 2015 dans les rangs du deuxième syndicat étudiant. 

En novembre 2017, 83 anciennes militantes de l'Union nationale des étudiants de France (Unef) publiaient une tribune dans Le Monde pour dénoncer les violences sexuelles et le climat sexiste qui existeraient au sein de l'organisation, proche du Parti socialiste.

Ce mardi, Libération rapporte dans son édition les témoignages de ces 16 militantes qui se disent victimes de harcèlement et pour certaines, de viols et agressions sexuelles. 

"C'est important que l'omerta se lève"

"J'apporte tout mon soutien aux femmes qui dénoncent les violences qu'elles ont subies au sein de l'organisation", a de son côté réagi l'actuelle présidente de l'Unef, Lilâ Le Bas, soulignant : "C'est important que l'omerta se lève".

Libération publie entre autres le témoignage d'une militante qui accuse un "membre de la direction du syndicat entré à l'Unef au milieu des années 2000" de l'avoir violée en septembre 2014 à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, puis une seconde fois en juin 2016 à Paris. Cette femme aurait porté plainte en janvier 2018. L'ancienne petite amie de ce responsable s'apprêterait aussi à porter plainte pour un viol qu'elle aurait subi également en juillet 2014.

Rubriques

Société