Une femme transgenre serait capable d’allaiter un bébé

Une femme transgenre a été capable d’allaiter son enfant suite à une prise d’hormones et à l’utilisation quotidienne d’un tire-lait.

Une étude américaine publiée dans Transgender Health en janvier 2018 (la toute première sur ce sujet) démontre qu’une femme transgenre serait capable d’allaiter après avoir suivi un traitement aux hormones.

Elle espérait pouvoir nourrir son bébé

L’étude, publiée dans Transgender Health, a suivi une femme transgenre de 30 ans assignée homme à la naissance et prenant des hormones depuis 6 ans. Sa compagne enceinte ne souhaitant pas allaiter, la jeune américaine « espérait pouvoir endosser le rôle nourricier principal de son nourrisson ». Elle a ainsi interrogé une équipe de spécialistes pour suivre un traitement spécial avant l'arrivée du bébé.

Des hormones stimulant la lactation

L’étude, menée par une équipe de l'école de médecine Icahn de l'hôpital Mount Sinai de New York, explique que grâce à la prise d'hormones stimulant la lactation et d'un médicament spécial, la jeune femme a été capable de produire son propre lait. La patiente devait également utiliser un tire-lait trois fois par jour, cinq minutes sur chaque sein.

Elle a pu allaiter pendant six semaines

La future maman a suivi ce “régime” les trois mois précédents la naissance de leur enfant. Suite à ce traitement, « la patiente a pu allaiter le nourrisson pendant six semaines » conclut l’étude. Elle a ensuite complété avec du lait maternisé en raison de ses « inquiétudes sur une insuffisance de son volume de lait ».

Même si l’étude est très encourageante et que la croissance du nourrisson se déroule au mieux, d’autres recherches sont nécessaires afin de savoir si ce lait serait sain pour les bébés.

Rubriques

Société