Une femme abattue par erreur par la police philippine alors qu'elle était en route pour l'hôpital

Les forces de l'ordre, amenée à intervenir dans le quartier suite à une fusillade liée à une querelle de voisinage, a fait feu sur une camionnette, pensant neutraliser le tireur. En réalité, elle transportait une femme blessée qui se rendait à l'hôpital...

Au total, la police philippine a abattu par erreur trois personnes, dont une femme blessée qui était transportait à l'hôpital. Les prenant pour des individus armés, les policiers n'ont pas hésité à ouvrir le feu, ont annoncé ce vendredi les autorités du pays, reconnaissant une nouvelle bavure des forces policières.

Neuf policiers suspendus

Le drame a eu lieu ce jeudi, lorsque la police a été appelée pour intervenir sur les lieux d'une fusillade dans une banlieue de Manille. Les forces de sécurité ont tiré sur une camionnette qui se trouvait sur les lieux, pensant qu'elle transportait le ou les auteurs de la fusillade liée à un conflit de voisinage. En réalité, les passagers n'étaient pas armés et le véhicule transportait une femme blessée lors de la première fusillade, a rapporté le porte-parole de la police philippine. 

Suite à cette bavure, dans laquelle trois personnes innocentes ont perdu la vie et dont les images ont été diffusées par les chaînes de télévision locales, neuf policiers ont été suspendus. Une enquête a été ouverte.

Rubriques

Société