Alors que plusieurs villes ont décidé de renommer des rues du nom du gendarme tué lors de l'attaque terroriste dans l'Aude, la famille d'Arnaud Beltrame a réagi pour que son nom ne soit pas associé à des municipalités FN.

Depuis le décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame lors de la prise d'otage terroriste à Trèbes, dans l'Aude, le nom de ce militaire a été attribué à plusieurs rues. Mais la famille d'Arnaud Beltrame a tenu à faire savoir qu'elle n'appréciait pas que son nom soit associé à des municipalités dirigées par des élus Front national, rapporte L'Essor, le journal de la gendarmerie. 

Des rues, des boulevards et des établissements scolaires baptisés Arnaud Beltrame

La revue rappelle ainsi que Saint-Cyr-l'Ecole, ville des Yvelines où Arnaud Beltrame a effectué sa classe préparatoire au lycée militaire, a prévu de nommer l'un de ses boulevards du nom de l'officier. Au total, une quarantaine de villes ont prévu de nommer des rues au nom du lieutenant, mort en héros. 

Plusieurs établissements scolaires devraient également être baptisés Arnaud Beltrame, dont des écoles dans les Alpes-Maritimes, près de Cannes ou encore en Dordogne. Toutefois, seule la famille du gendarme pourra autoriser ou non aux municipalités le droit d'utiliser le nom d'Arnaud Beltrame. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !