Expulsion d'un imam salafiste de Marseille vers l'Algérie

Le ministère de l'Intérieur a indiqué avoir expulsé vers l'Algérie El Hadi Doudi, un imam salafiste connu pour ses prêches radicaux. 

Le ministère de l'Intérieur l'a annoncé ce vendredi matin. El Hadi Doudi, un imam salafiste de Marseille connu pour ses prêches radicaux, a été expulsé vers l'Algérie. 

L'imam s'était vu notifier son expulsion ce mardi, à cause de la teneur de ses discours. Cet ordre d'expulsion s'était vu dans un premier temps suspendu par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui s'appuyait sur l'article 39 de son règlement, lequel prévoit de prendre des mesures provisoires. Finalement, la Cour a donné son autorisation ce jeudi. 

La CEDH avait été saisie par l'avocat de l'imam, Me Nabil Boudi, qui avait invoqué le risque pour son client de subir des "traitements inhumains ou dégradants" s'il était renvoyé en Algérie. 

Des prêches haineuses et discriminantes à l'égard des femmes et des juifs

El Hadi Doudi, imam de 63 ans, tenait des prêches radicaux dans lesquels il prônait la haine, la discrimination et l'emploi de la violence à l'encontre de personnes telles que les femmes, les juifs, les chiites et les infidèles, selon les termes employés par le ministère de l'Intérieur dans sa demande d'expulsion. 

Rubriques

Société