Jasmine Arabia (pseudo qu'elle empruntait dans le domaine du porno) et son époux avaient été respectivement condamnés à 6 et 15 ans de prison ferme en première instance. 

Les deux jeunes filles, âgées de 14 ans au moment des faits, vont devoir une nouvelle fois affronter les deux prévenus dans le cadre du procès en appel d'Ichraq (Jasmine Arabia sur la scène X) et Raphaël Corbino, jugés toute cette semaine par la cour d'appel du Var.

Les deux époux avaient été condamnés en première instance pour viols, agressions et corruption de mineurs. Ils avaient respectivement écopé de 6 et 15 ans de prison ferme.

Films X, alcool et cannabis

Les faits avaient été dénoncés par la mère de l'une des deux adolescentes, qui avaient trouvé refuge au domicile du couple connu pour sa sexualité débridée, alors qu'elles étaient en rupture familiale. 

L'enquête avait permis d'établir que "Jasmine Arabia" et son mari avaient fait visionner aux deux jeunes filles des vidéos X ainsi que des photos pornographiques. Les victimes avaient également eu accès à du cannabis et de l'alcool. Elles accusent le mari, un ancien braqueur de 46 ans reconverti en poseur de parquets - et également en vidéaste amateur de films érotiques - et sa femme de 27 ans de les avoir contraint à des relations sexuelles. Les accusations les plus graves concernent Raphaël Corbino. Des faits qu'il a toujours niés. 

Les deux accusés sont défendus par Me Eric Dupont-Moretti.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !