Everton : Niasse se fait pincer pour simulation et il risque gros

Il s'agirait du premier cas de suspension pour simulation dans le championnat d'Angleterre.

Depuis le début de la saison, l'Angleterre a adopté le principe des sanctions rétroactives pour simulation. L'attaquant d'Everton Oumar Niasse risque bien d'en faire les frais. Le footballeur pourrait écoper de deux matches de suspension pour avoir simulé une faute engendrant un penalty contre Crystal Palace (2-2), samedi dernier en Premier League.

Dans un communiqué, la Fédération anglaise a déclaré : "Oumar Niasse d’Everton est accusé de "duperie réussie d’un arbitre" lors du match contre Crystal Palace le 18 novembre".

Une commission, composée d'un ancien entraîneur, d'un ancien joueur et d'un ancien arbitre, va examiner son dossier. Le Sénégalais de 27 ans risque deux matches de suspension. Il était condamné, il s'agirait du premier joueur suspendu rétroactivement dans le championnat d'Angleterre.

La commission sera chargée de regarder et d'analyser les images de façon indépendante. Il faut que les trois membres se prononcent de façon unanime afin de prononcer la sanction. 

Rubriques

Société