États-Unis: un hôpital choisit de ne pas réanimer un patient à cause de son tatouage

Un patient d'un hôpital américain n'a pas été réanimé par l'équipe médicale à cause d'un tatouage "Ne Pas Réanimer" tatoué sur son corps. 

En Floride, le choix d'un hôpital de ne pas réanimer un patient fait débat au sein de la communauté médicale. C'est un véritable casse-tête moral auquel ont été soumis les médecins du Jasckson Memorial Hopital situé à Miami. Alors qu'un patient est arrivé dans leur service inanimé, fortement alcoolisé et souffrant de problèmes respiratoires, les médecins ont dû prendre un choix décisif pour le patient. Obéissant à un ordre tatoué sur le corps de l'homme de ne pas le réanimer, les médecins ont laissé le septuagénaire mourir. 

Un ordre validé par le conseil d'éthique des médecins de l'hôpital

Au départ, les médecins ont maintenu l'homme inconscient en vie, à cause du serment d'Hippocrate auquel ils sont soumis. Cependant, le conseil d'éthique qu'ils ont saisi pour aiguiller leur décision a validé l'ordre de "Ne Pas Réanimer" inscrit sur la victime, incitant les médecins à le respecter, ce qu'ils ont fait. En même temps que le verdict du conseil d'éthique, les médecins ont eu accès au dossier médical du patient dans lequel était inscrit l'ordre de ne pas réanimer. L'homme est mort des suites de ses problèmes respiratoires. 

Rubriques

Société