États-Unis : un élu anti-homosexualité surpris en plein rapport sexuel avec un autre homme

Wesley Goodman, fervent opposant au mariage gay, a été surpris en plein ébat sexuel avec un autre homme dans son bureau. Dans ses discours, ce membre de la chambre des représentants de l'Ohio n'hésitait pas à qualifier l'homosexualité de "non-naturelle"...

Mercredi dernier, un membre de la chambre des représentants de l'Ohio, aux États-Unis, a brutalement démissionné de son mandat après avoir eu un "comportement inapproprié avec un autre homme", rapportent plusieurs médias américains. Le Républicain Welsey Goodman, 33 ans, connu pour ses prises de positions anti-homosexualité, a en effet été surpris en plein ébat sexuel avec un autre homme. Après avoir reconnu les faits par communiqué, il a présenté ses excuses avant de quitter ses fonctions.

"Je regrette sincèrement que mes choix et mes actions m’ait empêché de servir mes électeurs et notre état d’une manière qui reflète les meilleurs idéaux du service public", a-t-il déclaré.

En 2015, Wesley Goodman, militant anti-avortement, opposé à l'Obamacare et au mariage gay, avait été accusé d'avoir tenté d'abuser un jeune homme de 18 ans. 

Ses anciens collègues se demandent pourquoi ils n'ont pas été au courant de la situation plus tôt. "Nous en avons marre que des gens au courant ne fassent rien. Si certains savaient, ils avaient l’obligation de dire quelque chose", a ainsi réagi dans le Washington Post Thomas Zawstowski, président d'un groupe conservateur qui soutenait Wesley Goodman. 

Rubriques

Société