États-Unis : les crimes racistes en augmentation lors de l'élection de Trump

Une hausse de près de 26% au moment de l'accession à la Maison Blanche de Donald Trump, en 2016...

Entre octobre et décembre 2016, une hausse d'environ 26% des "hate crimes" a été enregistrée aux États-Unis. Une période qui correspond à l'élection de Donald Trump et son accession au pouvoir, a révélé le FBI ce lundi. 

D'après ce rapport annuel de la police fédérale américaine, les infractions motivées par un préjugé raciste contre une communauté ethnique, religieuse, sexuelle ou toute autre minorité ont augmenté de 5% en 2016 par rapport à 2015. Une hausse bien plus importante concernant la période de l'élection de Trump, où pas moins de 25,9% de crimes racistes ont été constatés aux États-Unis, autour du 8 novembre, soit la date de l'élection présidentielle.

Trump à l'origine de cette augmentation des crimes racistes ?

Bien que les faits visant les juifs et les musulmans ont augmenté en 2016, les "hate crimes" à l'encontre de personnes de couleurs ont été commises dans six cas de violences sur dix.

Lors de la campagne présidentielle, Donald Trump a délivré un discours populiste, jouant sur la peur de l'étranger. Ses opposants lui reprochent d'avoir poussé les groupuscules d'extrême droite à libérer leur parole et d'avoir ainsi favorisé l'augmentation des tensions raciales dans le pays.

Rubriques

Société