États-Unis : arrêtée pour un sticker "F*ck Trump"

L'arrestation de cette Texane fait débat. Alors que le shérif affirme qu'elle a été interpellée pour "utilisation de fausse pièce d'identité", il aurait en réalité été à sa recherche pour avoir collé un sticker "F*ck Trump" sur son camion.

Elle a passé la nuit en prison...pour un sticker. Une Texane a été arrêtée cette semaine pour "possession et utilisation d'une fausse pièce d'identité". Mais en réalité, les motifs de cette arrestation seraient tout autre. Car les jours précédents, son cas avait été longuement commenté à travers les États-Unis.

Karen Fonseca avait installé sur son camion un immense sticker sur lequel on pouvait lire "F*ck Trump and F*ck you who for voting for him". Une initiative qui avait fait débat. Interrogée par CNN, elle avait expliqué qu'elle avait installé ce panneau il y a 11 mois et qu'elle l'assumait car il s'agissait de ce qu'elle pensait.

Karen Fonseca

Le shérif du comté avait alors reçu de nombreux appels et avait décidé de partir à sa recherche, pour discuter. Il avait même publié un appel à témoins sur Facebook. "Notre procureur nous a informés qu'elle accepterait les accusations de 'conduite désordonnée'", écrivait-il avant de préciser ce qu'est une "conduite désordonnée" : "une personne utilise un langage abusif, indécent, profane ou vulgaire dans un lieu public". On ignore si l'automobiliste sera poursuivie.

Rubriques

Société