Enfant mort en mangeant une crêpe : Agnès Buzyn souhaite mieux équiper les écoles

Interrogée ce jeudi sur BFMTV et RMC, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a dit vouloir prendre les mesures nécessaires après le décès tragique d'un élève de maternelle le 29 mars dernier à Limas, des suites d'un choc anaphylactique. 

"C’est vrai que c’est troublant de se dire que l’école n’a pas aujourd’hui les moyens d’intervenir. Parce que s’il existe une situation d’urgence, c’est bien l’allergie", a estimé ce lundi la ministre de la Santé au sujet du décès d'un petit garçon dans son école maternelle. Allergique au lait de vache, l'enfant de 6 ans est mort d'un choc anaphylactique après avoir consommé une crêpe lors du carnaval organisé dans son établissement. 

Des stylos d'injection d'adrénaline bientôt disponibles dans toutes les écoles ?

Pour faire face à ces potentielles crises d'allergies et empêcher qu'un tel drame se reproduise, Agnès Buzyn s'est dite en accord avec l'idée d'une auditrice, qui proposait d'équiper l'ensemble des écoles de stylos d'injection d'adrénaline, comme certains pays le font déjà. 

"Très intéressant. Je garde la proposition et je l'instruis", a réagi la ministre de la Santé. "Il faut effectivement que tous les établissements qui reçoivent du public soient équipés en stylos d'injection".

Après la mort du petit garçon dans son école maternelle de Limas, dans le Rhône, une information judiciaire pour "homicide involontaire" a été ouverte. Pour le moment, l'institutrice qui a été entendue dans le cadre de cette affaire n'est pas poursuivie.

Rubriques

Société