En mai, la SNCF ne rémunérera plus les jours de repos entre deux périodes de grève

Les jours de repos pris par les grévistes entre deux périodes de grève ne seront pas rémunérés en mai, a fait savoir la SNCF ce lundi. La mesure, contestée par les syndicats, entrera en vigueur en mai. 

Ce lundi 23 avril, la direction de la SNCF a réaffirmé sa volonté de ne pas rémunérer les jours de repos situés entre deux périodes de grève. Une mesure largement contestée par les syndicats, qui sera appliquée à partir de mai.

Face à cette volonté annoncée de la SNCF, les syndicats de cheminots affirment vouloir porter l'affaire devant le tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis). 

Un décompte très strict

Toutefois, la mesure n'entrant en vigueur qu'à partir de mai, les bulletins de paie du mois d'avril établis le 18 avril ne pourront pas notifier de retenues de salaire supplémentaires pour les cheminots grévistes, en dehors des jours de grève. De plus, selon le règlement interne de la SNCF, le non-paiement des jours de repos ne peut se faire qu'à partir de huit jours de grève dans un même mois.

La direction de la SNCF assure que le décompte sera effectué de manière très stricte. Du côté des syndicats, on espère que d'ici là le tribunal de grande instance aura rejeté les arguments de la compagnie. 

Rubriques

Société