Emprisonnée pour des écrits homoérotiques

En Chine, une écrivaine a reçu une peine de 10 ans de prison pour un roman qu'elle a rédigé. Son crime ? Avoir réalisé et diffusé des écrits homoérotiques, c'est-à-dire des scènes de sexe entre homosexuels. 

Elle écrit des livres pornographiques

Tianyi est une auteure chinoise dont la particularité est de rédiger des livres à caractère pornographique. Récemment, elle s'est attirée les foudres des forces de l'ordre dans son pays, en publiant un livre avec des scènes homoérotiques. On peut ainsi y retrouver les aventures sexuelles entre un professeur et son élève, un récit qui a été diffusé au grand public. Tianyi n'en est pas à son premier livre de la sorte, et aurait déjà commercialisé d'autres livres, des bénéfices illégaux selon la police. 

Condamnée à 10 ans de prison

Le 31 octobre dernier, l'écrivaine a écopé de 10 ans de prison pour avoir rédigé et partagé des récits homoérotiques. La jeune femme a fait appel, soutenue pas de nombreux internautes qui jugent cette peine trop lourde. Certains la comparent même à une peine que l'on inflige à un violeur. 

Si ce type de roman est plutôt courant dans le pays, cela peut être considéré comme illégal à partir du moment où l'écrivain touche un certain gain sur ses publications. 

Rubriques

Société