Empêché d'aller en cours car maquillé

Un lycéen d'Albi affirme sur les réseaux sociaux être discriminé par la direction de son école, qui refuse que ce dernier assiste aux cours en étant maquillé. 

Alexis, 17 ans, élève au lycée Bellevue d'Albi (Tarn), est habitué à venir en cours avec des talons et le visage maquillé. Sur son compte Instagram, le jeune homme s'est indigné suite à une convocation du CPE de son établissement, lundi 18 février, dans laquelle il lui a été fait part du signalement émis à son encontre par la mère d'une collégienne de 6e, "choquée" par sa tenue.

"Je n'ai plus le droit de me maquiller, sinon bye bye lycée !", s'indigne le lycéen sur Instagram, affirmant que la direction de son école lui a reproché sa tenue non "adaptée".

Des mots qui ont poussé de nombreux lycéens du lycée Bellevue à se mobiliser en sa faveur, en se rendant en cours le lendemain le visage maquillé. 

Du côté de la direction de l'établissement concerné, le chef de l'établissement Maryline Merle a tenu à "rétablir la vérité" auprès de L'Obs. "Suite au signalement de cette mère de collégienne, Alexis a en effet été contacté par le CPE, mais tout simplement pour discuter de ce qui s'était passé. Personne ne l'a jamais menacé de quitter le lycée s'il continuait à se maquiller."

"Dans notre lycée, nous avons même des élèves aux cheveux colorés et cela n'a jamais posé problème. Alexis a été accepté dans ce lycée comme il est, et il le sera toujours", a-t-elle assuré. 

Rubriques

Société