Emilie König : la recruteuse bretonne de Daech arrêtée en Syrie

Originaire de Lorient, la jeune femme avait été l'une des premières à rejoindre les rangs de Daech en Syrie, dès 2012...

Parmi la dizaine de Françaises, accompagnées de leurs enfants, arrêtées en Syrie et détenues dans un camp géré par des Kurdes se trouverait Émilie König, révèle RMC ce mardi 2 janvier. La jeune femme de 30 ans, bretonne, était la Française la plus recherchée par les services secrets en raison de son rôle de recruteuse pour le compte de Daech.

Près de 200 Françaises recrutées par ses soins

Née le 19 décembre 1984 à Ploemeur (Mornihan), au sein d'une fratrie de quatre enfants, la Bretonne était l'une des premières a s'être retrouvée inscrite par les États-Unis sur la liste noire des terroristes. Sous le nom d'Ummu Tawwab, soit "la mère qui pardonne", la jeune femme postait régulièrement des vidéos de propagande de l'État Islamiste appelant au djihad armé. Elle avait quitté la France pour la Syrie dès 2012, laissant derrière elle ses deux enfants. Lors d'un aller-retour effectué en France entre août et novembre 2013, la Bretonne tentera en vain de récupérer ses enfants pour les emmener avec elle en Syrie.

Au total, Émilie König aurait recruté pour le compte de l'État Islamique près de 200 Françaises, qui seraient venues grossir les rangs de l'organisation terroriste.

Rubriques

Société