Elle torture son bébé à l'eau de Javel

A Istanbul, une mère a été incarcérée après avoir admis qu'elle torturait sa petite fille en lui injectant de l'eau de Javel et du savon liquide. 

Le terrible traitement infligé à la petite fille a été découvert lorsqu'elle est tombée gravement malade. Son père l'a emmenée chez le médecin car elle saignait du nombril et des oreilles et présentait des ecchymoses sur tout le corps. Son état se déteriorant de jour en jour, l'enfant de 9 mois a été hospitalisé.

Les équipes médicales ont alors constaté que la fillette souffrait d'une fracture au crâne et présentait des contusions et égratignures sur l'ensemble du corps. La mère a été interrogée, puis relâchée après avoir convaincu les policiers de son innocence. 

Mais la santé de la fillette a continué à se dégrader et elle a dû être de nouveau hospitalisée. Les médecins ont alors interdit aux parents de l'enfant de lui rendre visite, et la santé de la petite Eylul s'est enfin améliorée. 

Placée de nouveau en garde à vue, la mère de l'enfant a admis la torturer, car elle "ne l'aimait pas". "Depuis l'âge d'un mois, j'ai injecté de l'eau de Javel et du savon liquide dans ses oreilles, son nez, ses veines et son nombril, jusqu'à ce qu'elle commence à saigner, a-t-elle détaillé aux policiers. Puis je l'ai emmenée à l'hôpital pour un traitement. Quand elle est rentrée à la maison, j'ai continué à la torturer. Je lui injectais de l'eau de javel et du savon. Je la coupais aussi avec un rasoir sur la tête, les yeux, les jambes, les bras et la poitrine..."

La mère, emprisonnée, attend son jugement. Quant à la petite Eylul, elle retrouve peu à peu la santé. 

Rubriques

Société