Dopage : Lance Armstrong préfère payer 5 millions de dollars pour éviter un procès

L'ex-coureur Lance Armstrong a accepté, ce jeudi 19 avril, de payer 5 millions de dollars pour clore une plainte fédérale qui l'accusait d'avoir fraudé son sponsor, l'US Postal, en se dopant. L'ancien cycliste évite ainsi un procès. 

Le gouvernement américain réclamaient pas moins de 100 millions de dollars, soit 94 millions d'euros à Lance Armstrong, accusé d'avoir trompé son sponsor US Postal lorsqu'il courait sous ses couleurs. 

Après avoir reconnu s'être bien dopé en 2013, Lance Armstrong ne sera pas jugé pour cette faute, après avoir conclu un accord financier pour régler ce scandale de dopage, mettant ainsi fin à des années de bataille juridique. Le Texan a ainsi accepté de verser 5 millions de dollars d'indemnités, soir 4.050.000 euros au gouvernement américain. 

«Nous avons toujours eu le même point de vue sur cette affaire, c'est-à-dire qu'il s'agissait d'une affaire fictive parce que le service postal n'a jamais été lésé», a réagi l'avocat de Lance Armstrong auprès du New York Times. 

Cet accord permettra au coureur américain, qui s'est vu retirer ses 7 titres du Tour de France en 2012 avant de passer aux aveux en 2013, d'éviter la case procès. Quant à son ex-coéquipier Landis, à l'origine de la plainte et qui avait lui-même reconnu s'être dopé durant sa carrière, il recevra 1,1 million de dollars sur les 5 millions de dollars versés par Armstrong. Ce dernier devra également s'acquitter de la somme de 1,65 million de dollars afin de couvrir les frais juridiques engagés avec son ancien coéquipier, déchu également de son titre de Tour de France en 2006. 

«Je suis particulièrement satisfait d'avoir fait la paix avec US Postal, a réagi Lance Armstrong par communiqué. Même si je trouvais la procédure injustifiée et injuste, j'essaie depuis 2013 d'assumer mes responsabilités pour mes erreurs et de faire amende honorable quand c'est possible». 

Rubriques

Société