Disney a "bruni" des personnes blanches pour son nouveau film "Aladdin"

Le géant du divertissement a avoué avoir eu recours au brunissement de la peau de certains acteurs pour les faire paraître plus moyen-orientaux.

C'est Kaushal Odedra, un simple figurant pour la nouvelle adaptation du célèbre Aladdin de Disney qui a mis le feu aux poudres. "Sur un des plateaux de tournage, deux gardes du palais sont arrivées et j’ai vu qu’un des deux était blanc, mais qu’il était devenu un Arabe très foncé", a-t-il confié au Sunday Times, affirmant qu'une "vingtaine d'acteurs à la peau très pâle" avaient été maquillés de manière à ressembler à des hommes de Moyen-Orient. 

Disney avoue avoir "bruni" des acteurs

Peu de temps après ces révélations, Disney a admis avoir eu recours au maquillage pour brunir certains des acteurs engagés pour le tournage jugés trop pâles pour interpréter des personnages orientaux. Cependant, l'entreprise américaine insiste sur le fait que "plus de 400 à 500 figurants" d'Aladdin proviennent d'Afrique, d'Asie et d'Inde, et donc que les figurants blancs ne sont qu'une partie infime de ceux-là.

Certains internautes n'ont pas trouvé les excuses du studio américain suffisantes et l'ont fait savoir avec véhémence sur les réseaux sociaux.

Aladdin sortira dans les salles françaises le 22 mai 2019.

Rubriques

Société