Deux pétroliers attaqués dans le golfe d’Oman

Deux pétroliers, le pétrolier norvégien MT Front Altair a subi une attaque par torpilles et le second, un navire japonais, le Kokuka Courage, aurait lui été victime d’une mine magnétique. Ces deux pétroliers venaient de s’approvisionner en Iran. L’image que nous publions a été fournie par les autorités iraniennes.

 

Les 44 marins de ces  deux navires ont été évacués par la marine américaine. Le porte-avion USS Abraham Lincoln est présent dans le golfe d’Oman depuis que quatre autres pétroliers ont subi des attaques il y a dix jours. L’Iran avait été soupçonné d’être à l’origine de ces attaques. Là, très clairement, ce ne sont pas eux qui seraient à l’origine de ces actes de guerre. L’Arabie Saoudite, qui souhaite que les Etats-Unis interviennent militairement contre l’Iran, seraient, selon les autorités iraniennes à l’origine de ces attaques. Une réaction des saoudiens suite au bombardement d’un aéroport saoudien par des Houthis yéménites soutenus par l’Iran. Ce bombardement ayant fait 26 victimes saoudiennes.

 

Premier résultat, une hausse immédiate du baril de pétrole. La crainte d’un conflit a immédiatement fait monter les cours du baril. Le golfe d’Oman est un lieu stratégique pour le passage de pétroliers.

 

Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, tente en ce moment même de « calmer le jeu » entre les deux pays. Il négocie avec l’Ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien.

 

On croise les doigts.

Rubriques

Société