Un détenu de 16 ans se suicide par pendaison dans sa cellule

Le jeune détenu, incarcéré dans l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur, dans le Tarn, a mis fin à ses jours en se pendant avec un drap.

Détenu dans l'établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur, l'adolescent de 16 ans s'est suicidé par pendaison, à l'aide d'un drap, a rapporté ce lundi à l'AFP la procureure de Castres. "Le jeune, incarcéré depuis pas tout à fait trois semaines, a été retrouvé le 13 décembre, dans la soirée, par les surveillants de l'EPM. Il s'était pendu avec son drap. Il était incarcéré pour la première fois après avoir fugué à plusieurs reprises d'un foyer", a précisé Céline Raignault.

"Les surveillants sont intervenus immédiatement et lui ont porté les premiers secours, fait du bouche-à-bouche et des massages cardiaques en attendant le SAMU. Le coeur est reparti donc le jeune a été transporté à l'hôpital Purpan (à Toulouse, NDLR) pour être placé en service de réanimation", a ajouté la procureure, tout en dédouanant le personnel de l'EPM.

"L'ensemble du personnel de l'EPM, bouleversé, a fait tout ce qui était possible. La direction a également reçu la famille du jeune", a-t-elle indiqué, avant de confirmer la mort du jeune homme. "Malheureusement, il est mort le lendemain, le 14 décembre".

L'autopsie, pratiquée le lundi matin, a confirmé la mort par asphyxie. "Elle confirme le décès par asphyxie par le procédé de pendaison", a conclu la procureure.

Ce suicide est le premier enregistré à l'EPM tarnais depuis son ouverture, il y a dix ans.

Rubriques

Société