Des stocks de missiles

Selon un expert italien, Danilo Coppe, âgé de 56 ans, spécialiste reconnu en explosifs, l’explosion de Beyrouth serait due à la combustion de missiles militaires. Sans doute entreposés avec le stock de nitrate d’ammonium. La preuve, pour lui, est que le nuage dégagé par l’explosion était orange et non jaune. Le port ainsi que ses entrepôts étaient sous la responsabilité du groupe terroriste Hezbollah. Il ne serait pas impossible qu’ils aient stocké leurs armes e pleine ville. Plus discret. L’explosion du 4 août a fait plus de 160 morts et 6 000 blessés. Plus de 300 000 personnes se sont trouvées sans abri. Une catastrophe pour un pays déjà livré à une classe politique corrompue. La vile est désormais en proie au chaos. Le peuple libanais manifestant pour la démission du gouvernement.

 

 

Rubriques

Société