Des musulmans accusent Nike de blasphème

Une pétition lancée en ligne et accusant la marque Nike d'insulter les musulmans a déjà recueillie plusieurs milliers de signatures. Publiée sur la plateforme Change.org, celle-ci appelle Nike à retirer immédiatement du marché "des chaussures offensantes portant le nom d'Allah" sur la semelle.

Après le nom d'Allah qui serait inscrit sur du papier W.C. commercialisé par Marks & Spencer (qui a décidé de retirer de la vente l'objet du litige), c'est au tour de Nike de faire les frais d'une pétition en ligne, lancée par des musulmans. 

La pétition, publiée par une certaine Saiqa Noreen sur Change.org, a déjà recueilli près de 10 000 signatures ce mardi soir. Cette dernière demande l'arrêt de la production et de la commercialisation des baskets Nike Air Max 270 au motif que les semelles présenteraient un logo se rapprochant trop du mot "Allah" en arabe. Ce qui s'apparenterait donc à un blasphème, qualifié par la pétition "d'offensant pour les musulmans et l'islam". 

Nike

Ce n'est pas la première fois que Nike se retrouve confronté à des musulmans l'accusant de détourner le nom d'Allah. En 1997, un logo en forme de flamme, situé au dos des baskets "Nike Air Bakin", avait rappelé à certains le nom d'Allah en écriture arabe. S'en était suivie une vive polémique qui avait forcé Nike à retirer du marché les 38 000 paires produites et à présenter ses excuses à ses clients musulmans. 

Rubriques

Société