Des mesures réclamées contre les féminicides

Sur le site de Franceinfo, une tribune a été consacrée vendredi 19 juillet aux proches de 34 femmes tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint. Ils appellent à “des mesures concrètes et rapides”.

Il y a eu 77 féminicides depuis le début de l’année 2019. En France, tous les deux jours, une femme est tuée. Les 52 signataires de cette tribune écrivent : “Il reste tant de femmes à sauver”. “Aujourd’hui, nous prenons la parole et demandons au gouvernement d’être reçues lors du Grenelle des violences conjugales”. Un événement qui aura lieu dès le 3 septembre. Plusieurs propositions de mesures sont évoquées dans la tribune, notamment “l'inscription du terme “féminicide” dans le Code pénal, en tant que crime machiste et systémique”.

Les auteurs proposent aussi de sanctionner “les membres des forces de l’ordre qui manquent à leur devoir” lorsqu’ils refusent les plaintes des femmes qui déclarent être victimes de violences conjugales. Ils proposent de former les policiers et les gendarmes, de lancer une procédure dès qu’un témoin signale des violences subies par une femme, de créer des foyers pour les agresseurs pour “suivre des thérapies”. Ils évoquent également le rôle pédagogique que doivent jouer l’éducation nationale et les médias.

Rubriques

Société