Dépression, armes à feu et nationalisme : qui est Nikolas Cruz, le tueur de Floride ?

Le jeune homme a froidement abattu 17 personnes dans un lycée en Floride, mercredi 14 février.

Mercredi 14 février alors que les cours venaient tout juste de reprendre dans un lycée du sud-est de Floride, situé dans une banlieue aisée, Nikolas Cruz, anciennement scolarisé dans l'établissement, a ouvert le feu sur ses ex-camarades. Inculpé dès le lendemain pour 17 meurtres avec préméditation, les médias américains révèlent son adolescence difficile.

Nikolas Cruz nait en septembre 1998. Il est adopté à sa naissance, avec son frère, par un couple déjà âgé de 50 ans. L'année dernière, sa mère adoptive décède d'une pneumonie. Le jeune homme a ensuite été hébergé par la famille d'un ancien copain de classe, où il avait même sa propre chambre. Une famille d'accueil qui selon son avocat, "n'a rien vu venir""Ils l'ont hébergé en se disant qu'ils faisaient une bonne action, a-t-il expliqué. Il était un peu bizarre, et il était déprimé après la mort de sa mère, mais qui ne le serait pas ?"

Une scolarité tumultueuse

Nikolas Cruz n'est pas un bon élève. Très turbulent, il souffrait d'importants problèmes de comportement, d'après le proviseur de la Marjory Stoneman Douglas High School, le lycée visé par l'attaque. "Il y a eu des problèmes quand il a menacé des étudiants l'année dernière et je pense qu'on lui a dit de quitter le campus", a-t-il confié.

Un militant suprémaciste 

Selon CBS News, le responsable d'un groupe identitaire, Republic of Florida, a confirmé que Nikolas Cruz faisait partie des militants de cette formation prônant la supériorité de la race blanche. Les militants effectuent régulièrement des exercices paramilitaires, auxquels participait Nikolas Cruz.

Une passion pour les armes

Nikolas Cruz était passionné par les armes à feu. L'ancien élève, qui a tiré sur ses camarades avec un fusil semi-automatique AR-15, aimait tirer parce que "ça lui procurait une sensation d'ivresse", selon un étudiant qui le côtoyait. 

La tragédie qui a eu lieu mercredi 14 février aurait pu, selon l'aveu même du FBI, être empêchée à temps. En septembre dernier, un signalement concernant un commentaire laissé par Nikolas Cruz sur YouTube avait été déposé auprès du FBI. "Mon métier sera d'aller tirer dans les écoles", avait écrit le jeune homme. "Honnêtement, beaucoup de gens disaient que ce serait lui" qui "arroserait le lycée", a confié l'un de ses anciens camarades de classe aux médias américains. 

Rubriques

Société