Deliveroo condamné

Deliveroo a été condamné pour “travail dissimulé”, une première en France. La firme britannique devra verser la somme de 30 000 euros à un livreur, selon l’avocat de l’employé.

Un juge départiteur du conseil des prud’hommes de Paris a condamné la plateforme de livraison de repas, Deliveroo, pour “travail dissimulé”, à la suite de la requalification du contrat de prestation de service d’un de ses employés en contrat de travail.

Un livreur avait commencé à travailler pour l’entreprise Deliveroo en 2015, il demandait la requalification de son contrat de prestation de service en contrat de travail. Son avocat, Kevin Mention, a déclaré : “cela a été un très long combat, engagé en 2016” avant d’ajouter : “ La justice a reconnu que le fait d’obliger le coursier à avoir un contrat de prestation de service était une volonté de frauder le code du travail de la part de Deliveroo et condamné l’entreprise à verser 30 000 euros au livreur”.

Dans de nombreux pays, le statut d’indépendant des coursiers de Deliveroo et de nombreuses autres plateformes de livraisons est remis en cause. De ce fait, plusieurs décisions de justice ont donné raison aux livreurs.

Rubriques

Société