Vers de nouvelles difficultés diplomatiques entre les États-Unis et Cuba ? Si le département d'État évoque des "incidents", plusieurs officiels américains s'accordent à penser que ces mystérieuses pertes d'audition sont le fruit "d'attaques acoustiques". Plusieurs diplomates, employés de l'ambassade des États-Unis à La Havane, ont connu des pertes d'audition au cours des derniers mois, a rapporté mercredi 9 août le département d'État américain. Parmi les victimes de ce phénomène étrange, deux ont été forcées de quitter l'île afin d'être soignées.

Ce mercredi, plusieurs employés de la diplomatie américaine, basés à l'ambassade des États-Unis à La Havane, ont fait l'objet d'une série d'"incidents". En effet, certains "membres du gouvernement américain (...) ont signalé des incidents ayant provoqué une série de symptômes physiques", a annoncé le porte-parole du département d'État, Heather Nauert. Brianne Maxwell, porte-parole du ministère des Affaires étrangères canadien, évoque quant à elle des "symptômes inhabituels".

C'est une affaire qui remonte à fin 2016, lorsque plusieurs responsables du département d'État évoquent une "attaque acoustique" contre les diplomates américains et canadiens, qui estiment que des appareils soniques sophistiqués auraient été placés à l'extérieur ou à l'intérieur de leurs résidences à Cuba. Les appareils auraient alors provoqué des pertes d'audition importantes. La chaîne CNN a précisé que chacune des victimes a développé des symptômes similaires à des moments et à des endroits différents, depuis fin 2016. L'une d'entre elles doit aujourd'hui porter un appareil auditif.

"Nous n'avons pas de réponses définitives sur la source ou la cause de ce que nous considérons être des incidents", a déclaré Heather Nauert tandis que les autorités cubaines assure que "Cuba n'a jamais autorisé et n'autorisera jamais (...) aucun type d'action contre les diplomates accrédités ou contre leur famille". Ce qui n'a pas empêché Washington d'expulser deux diplomates cubains des États-Unis, le 23 mai dernier. Un décision vivement critiquée par les autorités cubaines, qui la jugent "injustifiée et infondée".

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !