La crèche de Noël de la maire d'Hénin-Beaumont jugée illégale

La crèche de Noël, installée dans la mairie FN d'Hénin-Beaumont en décembre 2015 a été reconnue comme étant illégale par cour administrative d'appel de Douai.

Le maire frontiste d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, ne décolère pas. Il trouve scandaleuse la décision rendue par la cour administrative d'appel de Douai, qui vient de déclarer illégale la crèche de Noël qui avait été installée en décembre 2015 dans le hall de l'Hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Un arrêt qui vient ainsi débouter la mairie FN en confirmant la décision prise en première instance par le tribunal administratif de Lille, en décembre 2016. Suite à ce premier jugement, la Ville, dirigée par Steeve Briois depuis mars 2014, avait fait appel.

"Cette décision scandaleuse viole toutes les traditions de notre pays"

D'après la justice, "le fait pour le maire de cette commune d'avoir fait procéder à cette installation dans l'enceinte d'un bâtiment public, siège d'une collectivité publique (...) a méconnu l'article 28 de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État et les exigences attachées au principe de neutralité des personnes publiques". La cour d'appel a donc estimé que l'installation de la crèche "ne présentait par elle-même aucun caractère artistique ou culturel", en quel cas elle aurait pu être tolérée. 

Pour l'édile de la ville frontiste, "cette décision scandaleuse viole toutes les traditions de notre pays et confirme la dérive des juridictions administratives qui interdisent les crèches de Noël l'hiver, mais autorisent le burkini l'été".

Rubriques

Société