Covid-19 : verbalisations abusives

Depuis le confinement, des témoignages de verbalisations infondées pour non-respect du confinement affluent sur Twitter.

Alors que des témoignages de verbalisations infondées circulent sur les réseaux sociaux, le Premier ministre, Edouard Philippe a appelé les policiers à “faire preuve de discernement”. Ce lundi 30 mars, un photographe indépendant avait reçu une commande d’un portrait d’une épidémiologiste du magazine Le Point. Une fois son shooting réalisé, ce dernier a été verbalisé alors qu’il avait présenté sa dérogation et sa carte de presse à distance. Ce dernier a déclaré : “Il m’a arraché ma carte de presse des mains”. Alors que le policier examinait son collègue, il commente : “Ah, les journalistes ! Vous vous êtes bien gavés pendant les Gilets jaunes !”.

Après examen de ses papiers, le policier lui annonce qu’il va le verbaliser car la date sur son attestation dérogatoire est écrite au crayon de papier. Ce dernier n’a pas manqué de poster son histoire sur les réseaux. Plusieurs journalistes ont soutenu ses propos et ont attesté des comportements similaires de policiers.

Rubriques

Société