Courchevel : la piste criminelle privilégiée

L'incendie à Courchevel qui a causé la mort de deux personnes dans la nuit du 19 au 20 janvier serait d'origine criminelle. 

L'incendie à Courchevel, dans lequel ont péri deux personnes, ne serait pas d'origine technique, mais bien criminelle. Le feu s'était déclaré dans la nuit du 19 au 20 janvier dernier, dans un immeuble hébergeant des saisonniers de la station savoyarde. Au petit matin, la mort de deux occupants avait été constatée. Suite à l'audition des premiers témoins, les enquêteurs privilégient la piste criminelle. 

Une dispute et une odeur d'essence

Cet incendie avait complètement ravagé les trois étages de l'immeuble abritant une soixantaine de saisonniers, tuant deux personnes et blessant quatre autres occupants. Peu de temps avant que le feu ne prenne, une dispute aurait éclaté entre deux personnes et une forte odeur d'essence se serait fait sentir dans le bâtiment. Une odeur qui aurait perduré plusieurs jours et qui a nécessité l'intervention des gendarmes, venus constater la situation. Il n'a cependant pas été précisé aux enquêteurs si la dispute a éclaté juste avant le déclenchement de l'incendie, qui s'est propagé très rapidement du fait de la présence d'hydrocarbures. 

Pour l'heure, la piste d'une défaillance technique du bâtiment serait donc écartée. Le parquet d'Albertville n'a fait aucun commentaire. 

Rubriques

Société