Corrèze : suicide d'un policier soupçonné d'avoir battu à mort sa femme

Le fonctionnaire de police s'est suicidé ce dimanche à son domicile de Saint-Jal. Vendredi soir, sa femme avait été hospitalisée, probablement victime de violences conjugales. Elle est décédée peu après.

Un fonctionnaire de police a mis fin à ses jours avec son arme de service, ce dimanche en Corrèze. Son décès intervient quelques heures après celui de son épouse, également policière, qui a succombé à des blessures qu'il lui avait probablement infligées.

D'après une source proche de l'enquête à l'Obs, la victime était âgée de 44 ans. Cette fonctionnaire de police avait été admise au CHU de Limoges vendredi pour des "blessures graves", "vraisemblablement consécutives à des violences conjugales". Malgré leurs efforts, les médecins n'ont pas pu la sauver. Elle est décédée pendant le week-end à l'hôpital.

Son mari, âgé de 55 ans, et travaillant dans la police, mais en équipe de nuit a été retrouvé mort dimanche à son domicile de Saint-Jal, en Corrèze, à quelques kilomètres de Tulles. Il se serait donné la mort avec son arme de service.

Interrogé, le parquet de Tulle a confirmé la mort du couple, précisant qu'il s'agissait de "deux fonctionnaires", mais s'est refusé à donner plus de précision.

Rubriques

Société