Corée du Nord : un second soldat fuit le pays pour gagner la Corée du Sud

Un mois après la spectaculaire évasion d'un soldat de Corée du Nord, qui avait réussi à gagner la Corée du Sud sous les balles des gardes-frontières, un autre soldat a également fait défection, courant en direction des militaires de la Corée du Sud alors que les gardes nord-coréens tiraient des rafales afin de les empêcher de récupérer le déserteur...

Ce jeudi, un militaire nord-coréen a traversé la zone démilitarisée (DMZ) qui divise la Corée du Nord et la Corée du Sud, a fait savoir le gouvernement sud-coréen. Une nouvelle défection qui intervient un mois après celle, spectaculaire, d'un premier soldat nord-coréen qui avait réussi à rejoindre la Corée du Sud en courant sous les balles de l'armée du Nord.

Ce second militaire, d'un "grade peu élevé", a été repéré par les soldats sud-coréens alors qu'il franchissait la zone démilitarisée dans leur direction, profitant d'un épais brouillard. Aucun coup de feu n'a été tiré lorsqu'il est arrivé à hauteur d'un poste de garde, a précisé un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense. Mais une vingtaine de minutes plus tard, les soldats nord-coréens ont effectué plusieurs tirs de sommation avec une mitrailleuse K-3, de manière à dissuader les militaires sud-coréens qui s'approchaient alors du déserteur pour le récupérer. Des rafales ont ensuite été entendues au Nord, par deux fois, sans que l'on puisse déterminer si elles ont franchi la frontière.

Le militaire nord-coréen a tout de même réussi à franchir la zone et à gagner le Sud. Cette défection d'un militaire de la Corée du Nord par la DMZ est la quatrième enregistrée cette année. En 2017, 15 civils nord-coréens ont également fui la Corée du Nord pour la Corée du Sud, soit trois fois plus qu'en 2016.

 

Rubriques

Société